#366

Prime télématique, Schéma de médication, Prescriptions, ...

Dent@l-Infos #366                                                                                       06-09-2021

► Prime télématique 2020 : premier bilan

► VIDIS : le schéma de médication en évolution

Prescription de médicaments : "DÉMATÉRIALISATION"
► Sumehr : quésaco ?

 

Prime télématique 2020 :

Premier bilan

 

Rappelons tout d’abord que la période de demande reste ouverte jusqu’au 31 octobre. 

 

La réunion de la Dento-Mut de ce 2 septembre a été l’occasion de faire un premier bilan intermédiaire des primes télématiques 2020, et ce sur demande de la SMD.

2451 demandes ont déjà fait l’objet d’une validation, et les paiements de ces primes sont en cours. On note à ce stade 65 refus pour des dentistes francophones et 71 pour des dentistes néerlandophones.

 

La question posée par la SMD était de savoir si la difficulté (voire l’impossibilité) pour les dentistes wallons et bruxellois de consulter des schémas de médication avait eu des répercussions sur l’attribution de leur prime télématique.

L’analyse du Services des Soins de Santé de l’INAMI donne ceci : Seuls 16 des 65 refus FR semblent causés par le critère ‘schéma de médication’ non satisfait (pour 17 des 71 NL).

 

L’INAMI rappelle que le critère « schéma de médication » n’était pas obligatoire, et que d’autres critères pouvaient être rencontrés pour atteindre le nombre de critères requis.

(Ce qui est parfaitement exact, et nous vous en avions informés via nos Dent@l-Infos).

 

Des problèmes à ne pas nier

 

L’autre statistique demandée par la SMD à l’INAMI était de savoir combien de dentistes FR ont été capables de consulter un schéma de médication : seulement 65 en Wallonie sur le Réseau Santé Wallon et aucun à Bruxelles.

 

L’INAMI nous a informé que seuls deux logiciels (DentOpen et e-Dent) ont implémenté la connexion aux Réseaux Santé Wallon et Bruxellois et s’étonne (avec nous) que les producteurs de logiciels « major » n’implémentent pas cette fonction, ce qui semble aisé à réaliser si ces 2 logiciels (plus modestes) ont pu le faire.

 

Il ne s’agit pas simplement de permettre à ces logiciels-métiers de rencontrer un critère de prime.  Permettre via son logiciel-métier d’avoir un simple accès facile aux Réseaux Santé régionaux, c’est donner aux dentistes la possibilité de consulter les données du Sumehr qui nous sont accessibles : un réel plus pour la qualité du suivi de nos patients.

 

 

Mais aussi

 

La SMD a attiré l’attention que les Autorités fédérales - elles aussi - ne développent pas les fonctionnalités de manière symétrique pour les deux communautés du pays, en citant e.a. le projet VIDIS (voir ci-après).

Le Service des Soins de Santé de l’INAMI nous a informés en avoir pris conscience et a libéré des moyens pour remédier rapidement à cette asymétrie. Dont acte.

 

VIDIS :

Le schéma de médication en évolution

 

VIDIS est l’acronyme de Virtual Integrated Drug Information System.

Il s’agit d’un vaste projet (impliquant de nombreux acteurs et coordonné par l’INAMI) visant l’échange électronique d’informations concernent les traitements médicamenteux, avec des objectifs de mieux informer les patients et contribuer à des soins de haute qualité et à une coopération multidisciplinaire plus fluide.

 

L’évolution consiste en un « schéma de médication partagé », co-construit et... partagé.
Patients et différentes catégories professionnelles ont des rôles et responsabilités à jouer.

Les différentes catégories professionnelles concernées sont le médecin généraliste (dont le détenteur du DMG), le médecin spécialiste, le pharmacien (dont celui de référence), l'infirmière à domicile, le dentiste, la sage-femme et le pharmacien hospitalier.

 

 

En savoir plus :

 

 

 

Consultez les informations sur les médicaments de votre patient via MyInami

 

Une nouvelle « tuile » (= un cadre d’option) a fait son apparition dans MyINAMI.

Celle-ci donne accès à l’application VIDIS.

 

Vous y lirez l’avertissement suivant :

 

« Attention : pour le moment, vous ne pouvez consulter que les données des patients domiciliés en Flandre et dont le schéma de médication a été enregistré dans Vitalink. Plus tard, cela sera également possible pour tous les patients en Belgique ».

 

Vous comprenez dès lors mieux pourquoi nous avons saisi l’INAMI de ce constat d’asymétrie, et du sentiment d’inégalité ressenti par les praticiens et les patients de Wallonie et de Bruxelles.

Prescriptions de médicaments :

« DÉMATERIALISATION »

 

 

A partir du 15 septembre 2021, nous vivrons une nouvelle étape dans l’abandon du papier pour les prescriptions de médicaments. 

Le patient pourra se rendre chez son pharmacien, même SANS preuve papier d’une prescription électronique. Soit il présentera au pharmacien sa carte d’identité eID, soit il présentera le code barre (le « RID ») de la prescription affichée sur son smartphone.
NB : il est également possible de se contenter de signaler au pharmacien son n° NISS, mais cela suppose la création d’un lien thérapeutique entre le patient et le pharmacien. Cela se fait via la lecture de la carte d’identité eID et le lien reste actif au maximum 15 mois après la lecture de la carte. 

 

Le patient (qui ne souhaite pas faire usage de ces moyens) pourra toujours demander au prestataire une « preuve de prescription électronique » au format papier, si c’est son choix.

Bien entendu, la remise d’un papier au patient peut encore s’avérer utile, ne fut-ce que comme « aide-mémoire » de la prescription effectuée. 

 

 

La prescription sur le smartphone du patient

 

Puisqu’il n’y a plus nécessairement de preuve de prescription imprimée, il est important que le patient puisse trouver rapidement sa prescription.

Un site internet ordonnanceenpoche.be ( ou voorschriftopzak.be) permet au patient de visualiser ses prescriptions sur son smartphone et lui permet de présenter le code barre « RID » au pharmacien.

L’accès sécurisé est assuré par ITSME.

Ce site permet aussi au patient d’imprimer, s’il le souhaite, le document papier de preuve. 

 

Une appli (disponible sur App Store et Google Play) qui dirige vers le site internet ordonnanceenpoche.be peut être installée sur smartphone. Elle est également sécurisée via ITSME. 
Via l’icône sur son écran, le patient n’oubliera pas comment accéder à ses prescriptions.

 

  La SMD a créé pour vous (et vos patients) un petit panneau d’information à imprimer pour la salle d’attente ou votre bureau, avec des QR codes vers le site et l'appli.  

     Les liens :

 

 

 

 

Un seul médicament par prescription

 

À partir du 15 septembre 2021, on travaillera de plus en plus dans le sens d’un SEUL médicament PAR prescription. Les logiciels-métiers seront adaptés en ce sens.

La raison sous-jacente est la volonté d’afficher chaque produit sur une seule ligne dans le futur schéma de médication, qui sera ainsi actualisé.


A noter que les logiciels-métiers imprimeront (si une preuve papier est encore souhaitée par le patient) sur un seul document A4 plusieurs prescriptions (jusqu’à un maximum de 4). 
La « preuve de prescription » papier adoptera donc un nouveau lay-out.

 

Drapeau de confidentialité

 

Le drapeau de confidentialité ou de visualisation (VISI-Flag, de l’anglais visibility) est une fonctionnalité permettant de définir si le contenu d’une prescription peut être consulté par tous les pharmaciens, par un pharmacien précis au choix (e.a. si réservation de médicament) ou par aucun pharmacien.
Ce drapeau de confidentialité peut être défini pour chaque prescription ouverte, ce qui peut être utile lorsque par exemple le patient demande à un tiers d’aller chercher la prescription à l’aide de son NISS.

Le patient peut demander au prescripteur de positionner lui-même le drapeau de visualisation sur « FERMÉ », ce qui masquera la prescription. Ce qui implique que le RID (= le code barre) est nécessaire pour retirer ses médicaments.
Le patient peut bien entendu lui-même changer la position du drapeau via le portail.

 

 

Consultez en tant que PATIENT mon schéma de médication

 

Actuellement, les patients connaissent déjà quelque peu le portail «ma santé »

Le patient peut y trouver :

 

 

Un > portail « mes médicaments » dédié au patient est prévu dans le cadre du projet VIDIS.

 

  • Sa liste des prescriptions de médicaments « ouvertes » (= les prescriptions non encore retirées), les rendre visibles (ou les masquer, selon son souhait) à l’ensemble des pharmacies.
    Il y trouvera également la possibilité de réserver ces médicaments auprès d’une pharmacie bien précise.  Seul le pharmacien chez qui vous réservez voit ces prescriptions et ces réservations. Si une réservation n’implique pas une obligation d’achat, vous marquez votre intention d’aller chercher au plus vite ce médicament réservé. 
    A noter que chaque prescription peut faire l’objet d’un choix distinct.

 

 

Un > portail « mes médicaments » dédié au patient est prévu dans le cadre du projet VIDIS.


Sumehr : quèsaco ?

 

Pour rappel, les Sumehr (Summarized Electronic Health Record) des Réseaux Santé Wallons et Bruxellois nous donnent accès électroniquement à des informations de santé pertinentes de nos patients : allergies, intolérances médicamenteuses, facteurs de risque, médications actives et inactives, vaccins.
Les dentistes peuvent – eux aussi – y télécharger des informations pertinentes concernant le patient (rapport, radiographie panoramique, etc.) et partagée avec lui ou d’autres prestataires.

 

Une formation à la e-Santé vous serait utile ? Il est possible de vous faire connaître auprès du Secrétariat qui vous renseignera à propos des opportunités de formation > info@dentiste.be

 

 

Michel DEVRIESE - 4 septembre 2021   

 



Société de Médecine Dentaire asbl

Maison des Dentistes

  Avenue des Courses 20 bte 16

1050 Bruxelles

Tél : +32(0)2 375 81 75 info@dentiste.be - www.dentiste.be

FacebookTwitterLinkedInInstagram

Rechercher
Ok
Accès Utilisateurs
News
2/12/2021
Communiqué de presse du Commis...
Adaptation de la politique de test après un contact à haut r...
1/11/2021
LE POINT 289 Nov-Déc 2021
15/07/2021
Inondations
Inondations : Appel à la solidarité des dentistes
Nos partenaires
Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter
Contact
Société de Médecine Dentaire asbl
Maison des Dentistes
Avenue des Courses 20 bte 16
1050 Bruxelles
Phone:
+ 32 2 375 81 75
Fax:
+ 32 2 375 86 12
Copyright Société de Médecine Dentaire asbl 2014 All rights reserved - Développé par EWAPPS S.A