Covid-19 #25


Covid-19 #25 : mardi 7 avril

#25 07/04/2020

Enquête UNPLIB
sur les retombées économiques et sociales de la crise.

Résultats pour les DENTISTES

 

Cette enquête qui s’adressait à tous les titulaires d’une Profession libérale a été diffusée vers la profession dentaire via notre Communiqué COVID #21 de ce lundi 30 mars.

 

 

 

 

Les dentistes ont été très nombreux à répondre : plus de 40 % de la profession !

 

Diminution de l’activité professionnelle : arrêt TOTAL pour 68% des dentistes.
Pour les autres, c’est quasiment TOTAL, avec seuls quelques soins urgents encore assurés.

 

 

La perte de chiffre d’affaires pour la période des 15 derniers jours de mars est totale pour 67 % des dentistes.

 

35 % des dentistes emploient du personnel salarié. 94 % de celui-ci a été mis en partie ou pour totalité au chômage.

 

89 % des dentistes comprennent le bien-fondé des mesures gouvernementales en général.

 

Démarches effectuées

 

85 % des praticiens ont demandé à bénéficier du droit passerelle.

30 % ont pris contact avec leur banquier (suspension des remboursements des crédits hypothécaires et/ou professionnels, etc.) .

52 % ont demandé le report de paiement des cotisations sociales.

 

Un praticien sur 2 déclare toutefois manquer encore d’informations.

 

A propos des (non-)aides des régions wallonne et bruxelloise

 

Sans surprise, 94,8 % des dentistes font preuve d’incompréhension de ne pas pouvoir bénéficier des aides accordées à de nombreuses autres activités indépendantes, mises à l’arrêt de facto comme leur propre secteur.

 

 

Notre analyse / nos conclusions

 

A.

Notre conseil aux 15 % qui n’ont pas fait la demande pour bénéficier du droit passerelle :

 

  • Certains praticiens se demandent s’ils peuvent en bénéficier alors qu’ils ont continué à assurer des soins urgents et n’ont donc pas une interruption complète de plus de 7 jours. OUI, ils y ont droit. Le fait de prodiguer des soins urgents est une exception.
  • Certains stagiaires aussi se posent la question. OUI, ils en bénéficient, mais il faut en vérifier les conditions (date de début d’activité, etc.)
  • La question se pose pour inclure les retraités actifs. La question n’est pas tranchée.
  • Des conditions complémentaires s’imposent aux indépendants à titre complémentaire.

 

- Contactez votre Caisse d’assurances sociales

- Suivez l’actualité sur le site de l’INASTI

- Consultez >>> la FAQ (en date du 26 mars) transmise par M. le Ministre des Classes moyennes.

 

B.

Une pensée particulière va aux jeunes praticiens qui ont investi dans la création de leur cabinet dentaire, et ont contracté des prêts.
Plusieurs signaux provenant des banques nous montrent que celles-ci ont confiance dans notre secteur et sa reprise. Il faut certainement veiller à anticiper les difficultés de trésorerie. Les banques ont pris des accords entre-elles via FEBELFIN.

Il y a notamment une >>Charte de report de paiement du crédit hypothécaire et leur

>>>FAQ. A noter que le traitement est différent pour une première propriété et une seconde (local professionnel). D’où l’intérêt d’un bilan global.

 

 

C.

Au-delà de leur aspect médical, les cabinets dentaires constituent des entités économiques (créatrices de richesse, d’impôts, de cotisations sociales) et de plus pourvoyeuses d’emplois. Emplois stables en temps normal.
Vous êtres nombreux à avoir marqué votre incompréhension face à l’absence d’aide économique, pourtant accordée à d’autres secteurs en régions bruxelloise et wallonne. La région flamande a accordé ce 1er avril une aide de 3 000 EUR.
Nous avons plaidé, auprès des Politiques, et via notre participation aux instances interprofessionnelles de pouvoir obtenir pareille aide en régions bruxelloise et wallonne.

Elles sont nécessaires pour pouvoir relancer l’activité des cabinets comme toute autre activité économique. On sent bien dans les commentaires que certains répondants envisagent davantage une prise de pension anticipée ou une réduction des frais plutôt que de relancer pleinement leur activité professionnelle.

 

C’est pourtant maintenant l’objectif numéro 1 : préparer l’APRÈS-COVID !

 

Michel DEVRIESE

 

Vous voulez relire TOUTES nos communications
depuis le début de la crise ?

 

Cliquez ici

Société de Médecine Dentaire asblAvenue De Fré 191 à 1180 Bruxelles

Tél : +32(0)2 375 81 75 info@dentiste.be - www.dentiste.be

FacebookTwitterLinkedInInstagram


Rechercher
Ok
Accès Utilisateurs
News
22/05/2020
Lettre à la Ministre De Block
La SMD et l'ensemble des associations professionnelles denta...
20/05/2020
3ème phase : le 25 mai 2020
De nombreuses questions se posent pour les soins à réaliser ...
15/05/2020
Le bâton avant la carotte !
Voilà des jours et des jours (des semaines...) que la SMD de...
Nos partenaires
Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter
Contact
Société de Médecine Dentaire asbl
Avenue De Fré, 191-1180 Bruxelles
Phone:
+ 32 2 375 81 75
Fax:
+ 32 2 375 86 12
Copyright Société de Médecine Dentaire asbl 2014 All rights reserved - Développé par EWAPPS S.A